Auteur : F. Bruntz
Date : 31/10/2003

Retour aux Conseils

 

Epic Armageddon
CONSEILS DE JEU
Epic Armageddon commence tout juste sa vie mais il est déjà possible de tirer quelques enseignements des premiers affrontements organisés par les joueurs...

PREMIERS CONSEILS POUR EA


 
Premiers pas...
Epic Armageddon, malgré des règles simples (et pas simplistes), cache de nombreuses subtilités qu'une simple lecture des règles ne permet pas de mettre en évidence. Mais dès les premiers affrontements, il est rapidement possible d'imaginer les grandes lignes des bons réflexes à avoir.

 

Les troupes d'assaut Space Marines débarquent derrière les lignes ennemies (F. Bruntz, J.M. Falque)

 

Le poids du nombre

Il est possible de profiter de l'avantage du nombre de deux manières à Epic Armageddon.

La plus évidente est de constituer des formations aux effectifs nombreux. Il est évident que cela n'est possible que pour certaines armées comme les Orks ou la Garde Impériale. Utiliser de telles formations permet de les rendre moins vulnérables aux tirs puisqu'il faudra un grand nombre de pions d'impact pour empêcher la formation d'être efficace en tir ou tout simplement pour la démoraliser. De même, lors des phases d'assaut, il est évident que les formations possédant un grand nombre d'unités impliquées dans le combat seront avantagées : ces formations amèneront plus d'unités au corps à corps ou en fusillade et elles bénéficieront des différents boni liés au surnombre.

L'autre façon de surclassé l'adversaire par le nombre est de posséder plus de formations que lui. Il s'agit d'un avantage particulièrement appréciable car il permet au joueur d'activer ses formations les moins importantes dans un premier temps afin de garder en réserve ses meilleures forces.

l est intéressant de noter que ces deux façons de dominer l'adversaire par le nombre sont totalement incompatibles entre elles. Ainsi, les grosses formations sont forcément plus cheres que les petites et cela empêche donc d'en déployer un grand nombre.

 
L'impact des tirs

On peut faire l'erreur fatale de sous-estimer l'importance des tirs à Epic Armageddon, ils ont pourtant une double utilité.

L'objectif premier des tirs est bien entendu d'affaiblir les formations ennemies en éliminant les unités qui les composent.
Mais les tirs permettent également d'infliger des pions d'impact qui représenteront une gêne conséquente pour l'ennemi. Les pions d'impact mettent sous silence des unités, affaiblissant ainsi la puissance de tir de la formation visée, mais ils infligent également un malus à l'initiative, empêchant ainsi les formations adverses d'agir librement. Enfin, ces pions d'impact vont infliger un malus à la formation lors de la résolution des assauts.

Comme pour Epic 40k, les tirs à Epic Armageddon se révèlent d'une importance capitale afin de préparer les assauts. La bonne gestion des pions d'impact devient alors vitale et il faudra apprendre à utiliser l'ordre de Regroupement (ordre permettant de supprimer les pions d'impact d'une formation) avec sagesse.

Un dernier avertissement concernant les tirs : comme pour tous les autres systèmes Epic, les tirs de barrage sont dévastateurs et il est important de savoir espacer les unités d'une formation pour la rendre moins vulnérables aux gabarits...

 

Duel de titans légers en perspective (F. Bruntz, J.M. Falque)

 

Savoir manoeuver

Les ordres disponibles à Epic Armageddon sont à la fois plus nombreux et plus subtiles que dans les précédentes versions. De même, contrairement aux autres systèmes, ces ordres sont immédiatement et intégralement exécutés.
Toute la difficulté est donc de les utiliser au mieux.

Les ordres de base sont faciles à maîtriser : ils permettent en général de tirer ave ou sans mouvement (et donc avec ou sans malus). D'autres doivent être utilisés avec prudence ou ne pas être négligés.

L'ordre de Marche, par exemple, permet d'aligner trois mouvements à la suite : ainsi une formation peut traverser une distance considérable en un seul tour et ainsi contourner les lignes ennemies et représenter une menace considérable. Attention toutefois à bien calculer le sacrifice en question car la formation peut tout aussi bien être totalement isolée et devenir une proie facile. Notez également qu'une formation en Marche ne peut pas soutenir un Assaut.

L'ordre de Regroupement, quant à lui, peut être négligé alors qu'il est d'une importance capitale. Il permet en effet à une formation de supprimer tout ou une partie de ses pions d'impact (et ainsi d'améliorer son potentiel offensif) tout en lui offrant la possibilité de se déplacer une fois ou de tirer (avec malus cependant).

Attention à l'ordre d'Assaut qui permet d'engager au combat les formations ennemies : contrairement à d'autres systèmes, cet ordre ne permet pas de doubler le mouvement! Il est donc nécessaire de bien calculer ses déplacements pour pourvoir lancer un assaut.

L'art de l'assaut

L'Assaut est certainement l'action la plus importante et la plus intéressante du jeu. Elle concentre en elle un grand nombre de subtilités qu'il faudra maîtriser pour remporter la victoire.

Il est assez difficile, au début du moins, d'engager les assauts. En effet, le fait de ne pas doubler le mouvement en charge oblige à minutieusement préparer ses assauts en déplaçant ses formations de façon à être assez proche de l'ennemi pour l'engager tout en n'étant pas soi-même vulnérable aux tirs ou aux charges adverses (l'utilisation de transporteurs aériens est un avantage indéniable). Il est ainsi important de déplacer l'ensemble de la formation pour que toutes ses unités puissent soit entrer en contact (pour les unités de corps à corps) soit être à moins de 15cm des combats (pour les unités de soutien).
De même, rappelons que les formations dont les unités sont également à moins de 15cm de l'assaut peuvent apporter leur soutien sans avoir risquer de subir de pertes. Il est donc nécessaire de bien opérer ses mouvements pour ne pas envoyer ses formations d'assaut seules au combat.
La taille des formations a également son importance dans la préparation d'un assaut. Les plus grosses d'entre elles sont parfois difficiles à manoeuvrer et il est souvent complexe d'envoyer toutes leurs unités en assaut, certaines d'entre elles étant trop éloignées. Pour les petites formations, le problème est tout autre : il s'agit là d'amener plusieurs formations d'assaut pour les lancer toutes au combat (grâce à la capacité de Commandement des personnages) car une seule petite formation risque fort de ne pas être assez puissante pour venir à bout de ses adversaires.

La façon d'amener les unités d'une formation en contact ou en fusillade est également importante : il est en effet parfois nécessaire de faire attention à ce que le mouvement de contre-charge de la formation ciblée ne puisse pas amener vos unités en fusillade dans des corps à corps difficiles (en général, une unité bonne pour la fusillade sera très mauvaise en corps à corps) ou submerger vos unités en corps à corps sous le nombre.

Notez qu'il ne faut pas négliger le jet final permettant de désigner le vainqueur de l'assaut. Certes, infliger des pertes permettra de prendre l'avantage mais dans des combats indécis certains facteurs peuvent faire pencher la balance d'un côté comme de l'autre : veillez donc à engager des formations possédant des pions d'impact et en infériorité numérique si possible.

La puissance des engins de guerre

On peut pas jouer à Epic sans déployer au moins l'une de ces terribles machines de destructions que sont les titans et les engins de guerre.
Ils dominent le champ de bataille, emplissent d'effroi le coeur de votre adversaire et finissent inévitablement par attirer sur eux toute la puissance de feu ennemie...

Il faut distinguer les titans des blindés super-lourds.
Ces derniers sont le plus souvent spécialisés dans une tâche où ils excellent : équipés d'armes tueuses de titans ou anti-infanterie, ils agissent le plus souvent en formation de deux ou trois unités qui leur assure une plus grande durée de vie.

Rien ne résiste aux titans (F. Bruntz, J.M. Falque)

Attention cependant car les blindés super-lourds sont en général assez vulnérables en corps à corps. De plus, ils ne sont pas équipés d'écrans énergétiques ou autres artifices leur permettant d'ignorer, pour un temps, les tirs adverses. Ainsi, avec une capacité de dommage limitée (en général égale à 3), ils risquent fort de ne pas voir la fin de la bataille.

Les titans jouent un rôle bien différent. Ils sont en général équipés d'un armement beaucoup plus polyvalent que les blindés super-lourds et ils représentent également une menace potentiellement terrible en assaut, balayant les formations de blindés ou d'infanterie en peu de temps. Généralement dotés d'écrans énergétiques et possédant une capacité de dommage élevé, les titans sont également résistants et formeront le fer de lance de vos offensives.
Attention cependant, du fait de leur puissance et de leur grande taille, ils seront également la cible privilégiée de l'ennemi qui se fera un plaisir d'utiliser ses armes tueuses de titans perticulièrement efficaces dans leur domaine.

Notez que les titans légers sont à mi-chemin entre le blindé super-lourd et le titan de ligne. Opérant souvent par paire, ces titans sont en général assez fragiles et l'on ne doit pas trop compter sur leur survie. Mais ils sont d'une rapidité extraordinaire pour des engins de cette taille et permettront d'effectuer des frappes dévastatrices sur les flancs de l'armée ennemie.


Le plan de bataille
Les règles de tournoi sont un véritable plus de cette nouvelle version d'Epic. Elles apportent un aspect stratégique supplémentaire à une bataille sans pour autant obliger les belligérants à suivre les règles parfois déséquilibrées d'un scénario.
Dans le cadre de ces règles, il est indispensable de garder à l'esprit les différentes missions qui permettront de remporter la victoire.
Il faut ainsi identifier rapidement la plus grosse formation ennemie et évaluer les possibilités de la détruire ou encore ne pas oublier qu'un objectif doit être gardé pour être comptabilisé (il faut donc laisser des unités en arrière pour en assurer la protection).
N'oubliez pas également qu'il est possible de déployer des garnisons (des formations dont les unités se déplacent à moins de 15cm) autour des objectifs présents sur son bord de table. C'est une façon simple et efficace de déployer des troupes de tir au bon endroit et de sécuriser un ou plusieurs objectifs rapidement.

A vous de jouer...
Voici donc quelques premiers éléments de réflexion pour vos parties d'Epic Armageddon. Encore une fois, ce ne sont que des pistes de réflexion, ce n'est que sur le terrain que vous pourrez mettre au point vos propres stratégies...