Auteur : F. Bruntz
Date : 30/10/2002
MàJ : /
Ressources :
Site Epic de GW
Présentation d'EA

Retour à Divers

 

DIVERS
Aux Journées Joueurs des Alpes (5 et 6 octobre 2002), nous avons pu tester les règles en cours de développement d'Epic Armageddon!

EPIC ARMAGEDDON
PREMIER TEST


Les règles en développement
Pour cette nouvelle version d'Epic Armageddon les auteurs ont joué la carte du contact serré avec les joueurs. En effet les règles en cours d'écriture sont disponibles sur le site dédié à Epic de Games Workshop (voir lien dans les ressources).
Après avoir rempli un formulaire précisant son historique ludique (quelques informations concernant l'expérience du joueur dans le système Epic), le joueur obtient un login et un mot de passe lui permettant d'accéder aux fichiers électroniques des règles.
Le fichier principal regroupe les règles de base (celles révisées du fichier de démonstration disponible en libre service sur le site de Games Workshop), les règles spéciales (unités de commandement, anti-grav, artillerie, etc.), les règles pour les unités volantes et les engins de guerre (titans, véhicules super lourds) et les listes d'armée des Space Marines, de la Garde Impériale et des Orks. Notez que dans la version définitive les auteurs ajouteront les règles de création de nouvelles formations, des règles de campagne ainsi que les listes simplifiées de toutes les autres armées (Tyranides, Chaos et Eldars). Ce fichier est accompagné d'une F.A.Q. (Frequently Asked Questions) et de deux fiches résumant les règles et les trois listes d'armée disponibles.
Régulièrement les auteurs mettent à jour ces fichiers en fonction de leurs tests et des réactions des joueurs ayant pu tester le système.

 

Wolfeyes médite son plan de bataille (photo par J. Bianquis)

 

Premières impressions...
Après plusieurs lectures et donc une connaissance uniquement théorique des règles j'étais assez entousiaste.
Le système est un mélange assez habile entre Space Marine / Titan Legion et Epic 40k, les deux précédentes versions.
D'Epic 40k les auteurs ont gardé les points les plus intéressants comme l'utilisation des pions d'impact ou la désignation d'un vainqueur du corps à corps entrainant la retraite du vaincu. Ils en ont profité pour éliminer certains problèmes du système comme la résolution du corps à corps qui était vraiment abstraite et mécontentait de nombreux joueurs.
De Space Marine/Titan Legion les auteurs ont pris le soucis du détail et certaines règles de tir ou de corps à corps.
Mais Epic Armageddon apporte son lot de nouvelles règles comme les règles d'initiative, la modification des phases, etc. Tous ces points sont déjà présentés dans un article précédent de la Tribune de Laïtus Prime (voir lien dans les ressources).

 

La Waaagh déferle sur le champ de bataille (photo par J. Bianquis)

 

La bataille!
Venons en à la partie test proprement dite.
A cette occasion j'ai pu affronter Wolfeyes (Bruno) et Jérôme. Etant le seul à posséder les règles et les listes d'armée (mes adversaires n'ayant lu que les règles de démonstration), j'ai préparé seul les deux armées qui allaient s'affronter. Il était nécessaire de jouer une bataille de taille moyenne et à Epic Armageddon, à ce point de son développement, il fallait rassembler 3000 points pour chaque force (l'équivalent d'environ 1500 points pour Space Marine / Titan Legion).
Côté figurines j'amenais une partie des Space Marines et Jérôme quelques Orks mais c'est Wolfeye qui fournit le plus gros effort en arrivant avec une valise entière de décors et unités!
Jérôme et Bruno décidèrent de prendre la tête de la Waaagh Ork tandis que j'assumais le commandement d'une force conjointe d'Iron Wolves et de Blood Angels.

 

Les Iron Wolves et les Blood Angels se préparent à l'assaut (photo par J. Bianquis)

 

Une fois les forces déployées un premier constat devint flagrant : en nombre les Space Marines paraissaient ridicules face à la horde de peaux-vertes.
Là où les Orks déployaient des formations contenant chacune plus d'une dizaine d'unités, les Space Marines devaient se contenter de petites formations de cinq ou six unités.
De même l'armée impériale pouvait compter sur un seul et unique titan de classe Reaver tandis que les Orks avaient déployé pas moins de deux gargants et deux forteresses de bataille.
Même si les statistiques des unités impériales surclassaient largement leurs homologues peaux-vertes il y avait de quoi avoir froid dans le dos...
La bataille dura quatre heures, une durée assez longue pour une partie de taille moyenne car nous ne connaissions pas parfaitement les règles.

Les forces de l'Imperium furent totalement submergées sous le nombre : j'ai fait l'erreur de rester peu mobile face à la horde des Orks. Mes détachements tactiques se sont en effet retrouvés face à des formations Orks beaucoup plus nombreuses (6 unités tactiques face à une quinzaine d'unités Orks).
Le petit nombre des Space Marines leur empêche de miser sur des combats trainant en longueur : ils doivent frapper les premiers et combiner les forces de plusieurs détachements (grace à la compétence Unité de commandement des officiers Space Marines) pour venir à bout des grosses formations des peaux-vertes. Heureusement la puissance de feu des Devastators est efficace, elle permit ainsi de bloquer et de faire dérouter une Kulte de la Vitesse menaçant l'arrière des forces impériales. Le Titan Reaver se montra également très solide.
Les Orks, quant à eux, peuvent compter sur le nombre pour encaisser de nombreux dommages et submerger l'ennemi. Les peaux-vertes n'ont pas une puissance de feu phénoménale mais à courte portée ils peuvent tout de même délivrer un véritable déluge de tirs pouvant venir à bout des ennemis les plus coriages. Ils subissent un malus en initiative mais ce dernier est gommé lors des charges ce qui oblige le joueur Ork a adopté une stratégie très agressive, ce que Wolfeyes et Jérôme ont vite compris.
Après avoir éliminé mes unités les plus dangereuses les unes après les autres, les deux compères ont finalement réussi à encercler mes dernières forces regroupées autour du Reaver. Une terrible défaite qui méritera vengeance! :o)

En conclusion...
La bataille s'était déroulée dans les meilleures conditions (figurines peintes, décors adaptés, etc.).
Le système de jeu, bien que n'étant pas encore parfait, m'a complètement séduit : j'ai retrouvé certaines sensations de Space Marine / Titan Legion tout en profitant des nombreuses avancées d'Epic 40k.
Epic Armageddon est donc à mon avis sur la bonne voie pour devenir un excellent système de jeu...