Warmaster, GW tous droits réservés

 

La Tribune du Maître de Guerre


François BRUNTZ

Télécharger cet article au format Word 2000 (448ko)
Format Word 2000 (448Ko)

Retour au sommaire

 

Les Mordianes ont connu la guerre pendant de longs mois. Le sort des peuples libres de la région sont désormais entre les mains de trois armées différentes chargées de forcer le blocus des hordes de la Coalition des Seigneurs de Guerre!
Chroniques du Vieux Monde
La Campagne des Mordianes

 

Tout avait commencé par l'incursion de nombreuses bandes de créatures maléfiques dans les Mordianes. Du Gouffre d'Ediopar à la Plaine de la Garde en passant par les Monts d'Artyas, les rapports concordaient : des villages isolés avaient été attaqués, des voyageurs avaient été massacrés et partout dans la région la peur grandissait dans les coeurs.

Un premier conseil eut rapidement lieu. Il réunissait des représentants de toutes les races des Mordianes. Humains des cités impériales, kislevites et bretonniennes, elfes sylvains des forêts du sud, hauts-elfes de Nil'Tilor et nains des Montagnes du Nord.
L'assemblée fut houleuse car les faits étaient formels : quelque chose attirait les êtres malfaisants dans les Mordianes. Rapidement, nains et elfes s'opposèrent. Les nains demandèrent ce que les hauts-elfes essayaient de cacher dans leur cité de Nil'Tilor tandis que les elfes les accusaient d'avoir découvert quelque pouvoir mauvais dans les mines des Montagnes du Nord.
Il fallut deux jours pleins aux humains des Mordianes pour calmer le ressentiment des représentants des deux anciennes races. Tous convinrent que les bandes qui écumaient les Mordianes n'étaient que l'avant-garde des armées qui ne tarderaient à déferler sur la région pour s'emparer du pouvoir maléfique naissant.
Une alliance fut alors forgée : humains, elfes et nains jurèrent de défendre les Mordianes contre l'invasion et l'Alliance des Races Civilisées vit ainsi le jour. Dans le même temps, il fut décidé que des éclaireurs seraient envoyés pour enquêter sur l'origine de ces attaques.

Quelques semaines après la mise en place de l'Alliance, les premières hordes d'orques & gobelins, de morts-vivants et d'adorateurs du chaos s'abattirent sur les Mordianes. Elles tombèrent cependant sur des lignes de défense bien préparées et leurs assauts furent vite repoussés.
Les éclaireurs de l'Alliance continuaient leurs recherches mais ils restaient incapable d'identifier et d'isoler la source du mal.

Pendant un temps bref, les Mordianes connurent la paix. Les seigneurs de guerre avaient été échaudés par leurs premières défaites et ils prirent conscience que leur désorganisation leur serait fatale face à l'Alliance des Races Civilisées. Alors la puissance qui s'éveillait au coeur des Mordianes étendit son influence sur les seigneurs de guerre les plus puissants et les obligea à conclure un pacte. La Coalition des Seigneurs de Guerre regroupa ainsi les forces des orques & gobelins, des morts-vivants et du Chaos pour mieux écraser l'Alliance et s'emparer des Mordianes.

La Coalition lança sa première grande offensive quelques jours à peine après sa naissance.
Le gros de l'attaque se porta sur le Gouffre d'Ediopar : l'objectif des Seigneurs de Guerre était de s'emparer de la Passe des Corbeaux, située dans les Montagnes du Nord, pour contourner les défenses des Contrées d'Altyaris, le coeur des Mordianes. Les Seigneurs de Guerre ignoraient la localisation exacte de la puissance qui les attirait tant et ils avaient décidé d'éradiquer toute présence des forces alliés avant d'entamer des recherches plus sérieuses.
Les hordes de peaux vertes et de morts-vivants se déversèrent sur la région du Gouffre d'Ediopar mais les armées alliées résistèrent avec vaillance. Les nains des Montagnes du Nord payèrent par deux fois un lourd tribut mais à chaque fois ils parvinrent à contenir les orques & gobelins. Une ost bretonnienne obligea une puissante armée de Khemri à battre en retraite avant de repousser les assauts d'une horde de gobelins. Dans la Passe des Corbeaux, l'une des garnisons impériales fut prise d'assaut par une armée de Khemri mais des renforts inespérés permirent aux troupes de l'Empire de repousser les morts-vivants. Malgré les assauts de la Coalition, les alliés restaient maîtres du Gouffre.
Partout ailleurs dans les Mordianes, les combats faisaient rage. Dans les Monts d'Artyas, une armée haut-elfe surprit et repoussa une horde d'orques & gobelins en marche vers le Gouffre d'Ediopar. Cependant, dans le Nal Tornas, le repère des divinités du Chaos dans les Mordianes, une expédition naine, chargée d'empêcher le rassemblement d'une horde de Nurgle, perdit son général suite à un combat meurtrier.

Les troupes de Morglock le Sauvage progressent dans la région du Gouffre d'Ediopar (F. Bruntz)

Des dissensions apparurent dans les deux camps.
Bretonniens et hauts-elfes, manipulés par une conscience maléfique, s'affrontèrent dans la Plaine de la Garde. Les preux chevaliers firent dérouter les hauts-elfes et la vie de nombreux soldats de l'alliance fut perdue dans cette bataille insensée.
Malgré l'avènement de la Coalition, il était également impossible d'empêcher les Seigneurs de Guerre de s'affronter. Un champion du Chaos mena ses hordes dans les Terres des Morts pour profiter de la confusion de la guerre et tenter de percer les secrets des morts-vivants de Khemri. Les combats firent rage dans le désert et l'on entendit plus jamais parler du champion.

Après des semaines de bataille, la Coalition suspendit son offensive. Partout dans les Mordianes elle avait été repoussée. Les troupes de l'Alliance avaient tenu bon face aux assauts des hordes malfaisantes et l'espoir habitait le coeur des combattants.

Pendant un temps, la paix reprit ses droits sur la région. Les éclaireurs de l'Alliance revinrent faire leurs premiers rapports. Ils estimaient qu'un artefact ancien et très puissant était caché quelque part dans les Mordianes. Des indices laissaient à penser qu'il se trouvait soit dans la Plaine de la Garde soit dans les Montagnes du Nord. L'inimitié entre nains et hauts-elfes refit surface et les deux races s'accusèrent mutuellement de cacher l'artefact maudit.

Mais les débats ne tardèrent pas à être interrompus par une nouvelle offensive de la Coalition. Les Seigneurs de Guerre avaient décidé de mettre toutes leurs forces dans la bataille et de terribles combats eurent lieu un peu partout dans la région.
C'est près du Gouffre d'Ediopar que le gros des affrontements eurent lieu. Plusieurs armées coalisées se jetèrent sur les lignes de défense alliées. Si les hordes du Chaos et des morts-vivants furent péniblement tenues en respect par les forces impériales et naines, les peaux-vertes réussirent à déborder les défenseurs. Du Gouffre d'Ediopar, les Skavens jaillirent pour la première fois de leur royaume souterrain pour surprendre une armée de l'Empire et la mettre en déroute. L'avancée de la verminhorde fut contenue grâce à l'action audacieuse d'une autre troupe impériale mais ces efforts furent vains pour maintenir la cohésion des lignes de défense. Le Gouffre d'Ediopar était perdu pour l'Alliance.
De nombreuses batailles eurent également lieu dans la Plaine de la Garde. Après un long et terrible affrontement, une force combinée de l'Empire et de nains dut finalement battre en retraite face à la sauvagerie des orques et des adeptes de Nurgle. Des renforts elfes venus de Nil'Tilor tombèrent dans un piège tendu par une autre horde de peaux-vertes et furent détruits. Une autres armée elfique affronta les serviteurs du Chaos mais sans succès. Ces défaites sonnèrent le glas du contrôle de l'Alliance sur la Plaine de la Garde et seule la cité elfique de Nil'Tilor continua à résister aux assauts ennemis.
La Coalition remporta d'autres succès un peu partout dans les Mordianes. Dans les Monts d'Artyas, une horde du Chaos massacra les forces impériales qui tentaient de s'opposer à elle. Dans les Terres des Morts, les morts-vivants résistèrent aux assauts des armées elfiques envoyées dans le désert pour mettre fin aux agissements des rois de Khemri dans la région. Seule une expédition de kislévites et de nains parvint à prendre l'avantage sur les hordes du Chaos dans le Nal Tornas mais cette victoire était largement insuffisante pour changer le cours des événements.

Les Mordianes étaient perdues pour les races libres. Une ère d'obscurité et de mort allait débuter.
Mais avant que l'ensemble de la région ne tombe entre les mains des Seigneurs de Guerre, les alliés se réunirent une dernière fois. A cette occasion, les nains des Montagnes du Nord admirent qu'ils avaient découvert un étrange artefact en fouillant les montagnes à la recherche d'or. Les elfes quittèrent immédiatement le conseil pour se retrancher à Nil'Tilor, non sans prédire mille malheurs aux nains et ceux qui les soutenaient. Mais les humains étaient conscients qu'il ne fallait pas laisser cet artefact entre de mauvaises mains et qu'il fallait le détruire. Avec l'aide des nains, ils décidèrent de lancer trois dernières offensives contre les troupes de la Coalition. Trois armées auraient pour mission de franchir les lignes ennemies pour rejoindre les terres de l'Empire et remettre l'artefact aux mains de l'Empereur lui-même afin qu'il le détruise. Seule l'une des armées transporterait réellement l'artefact, les autres armées ne transporteraient que des caisses vides.
Une armée naine tenterait de traverser les positions des orques & gobelins dans la Passe des Corbeaux.
Deux armées d'impériaux et de kislevites tenteraient quant à elles de forcer les lignes tenues par les serviteurs du Chaos.

Du succès de ces offensives dépendrait peut-être l'avenir du Vieux Monde...

   
GW, tous droits réservés...