Warmaster, GW tous droits réservés

 

La Tribune du Maître de Guerre

Télécharger l'article au format Word 2000
Format Word 2000 (567Ko)

Retour au sommaire

 

Pour conclure la campagne Internet lancée par warmaster_fr, les Tribuns ont été mobilisés pour jouer une série de batailles apocalyptiques.
Chroniques du Vieux Monde
La Chevauchée des Kislévites

 

Boris contemplait l'horizon. Au delà des collines, c'était la fin des Mordianes et l'accès aux terres de l'Empire, la liberté et la vie…
Mais entre l'armée Kislévite en fuite et cette liberté se tenait une puissante armée du Chaos. Boris pouvait discerner des troupes aux allégeances diverses : des guerriers assoiffés de sang avides d'honorer Khorne et des créatures changeantes aux ordres de Tzeentch.
Le vieux soldat Kislévite sentit un frisson lui traverser le dos. Il avait confiance en l'envoyée de la Tzarine qui menait l'armée, c'était une puissante magicienne et elle avait rassemblé des forces solides. Il était possible de se frayer un chemin hors des Mordianes !

Les Races Civlisées des Mordianes ont été vaincues par les Seigneurs de Guerre après de longs et sanglants combats. L'artefact maudit découvert par les Nains dans les Montagnes du Nord avait apporté la ruine à la région en attirant les forces du mal.
L'artefact ne devait pas tomber entre de mauvaises mains et il fut décider de tout tenter pour le faire quitter les Mordianes.
Trois armées avaient été désignées pour tenter de forcer les lignes des Seigneurs de Guerre mais seule l'une d'entre elle transportait avec elle l'artefact. Le secret était nécessaire pour que l'ennemi ne puisse pas réagir et s'en emparer.
L'armée Naine conduite par François Bruntz n'avait pas réussi à percer les défenses mises en place par les Orques & Gobelins de Marc-Antoine Verdier. Les Nains avaient du battre en retraite avec les caisses que les généraux de l'Alliance des Races Civilisées leur avaient confiées. Ces caisses contenaient-elles l'artefact maudit, cause de tous les malheurs des Mordianes ? Seul l'avenir le dira.
Alors que les Nains tentaient de fuir par la Passe des Corbeaux, une vaillante armée Kislevite affrontait les hordes du Chaos pour tenter de quitter les Mordianes. Les Kislevites, menés par Marc Adda, avaient eux aussi la charge de mystérieuses caisses. Le Tribun Noir, Jean-Yves Troffigué, allait tenter de stopper les guerriers des steppes à la tête des forces du Chaos. Le combat allait être terrible !!!

 

Le Tribun Noir laissa échapper un ricanement méprisant à la vue de la ligne de bataille Kislévite. Ainsi ces fous pensaient pouvoir fuir les Mordianes ? Ils connaîtraient tous un enfer sans fin !
Le champion du Chaos se tourna vers ses lieutenants pour distribuer ses ordres, tout devait être prêt pour accueillir dignement l'ennemi. Les guerriers de Kislev apporteraient au moins un peu d'amusement et lui feraient peut-être oublier l'ennui de sa mission actuelle à la frontière des Mordianes.
Car il savait bien qu'il perdait son temps! Pendant qu'il massacrait de pitoyables fuyards, les autres Seigneurs de Guerre fouillaient la région à la recherche de ce qui les avait tous attirés ici.
Khorne et Tzeentch avaient fait de lui leur champion, il ne perdrait pas plus de temps à empêcher la fuite des habitants de la région. Il allait vaincre ces Kislévites et il mènerait ensuite ses hordes au cœur des Mordianes pour arracher leurs secrets !


MARC - LE MONSTRE DE LA FOSSE PARLE !


Marc Adda
Concernant les Kislévites, avec leur faible variété en troupes et spécialement en troupes particulières, j'organise toujours cette armée en deux composantes :
La première est représentée par le noyau d'infanterie, à savoir des archers soutenus par des porte-haches, et flanqués d'un chariot de guerre. Je prends soin d'ancrer l'infanterie, de préférence par brigade dans un terrain défensif et de border cette brigade par le chariot de

de guerre placé en formation de forteresse. Cela donne une bonne base de feu a moyenne portée, une bonne formation défensive assez dure à déloger, et aussi une menace non négligeable. Pour chaque tranche de 1000 points, j'aurai au minimum deux unités d'archers, deux unités de porte-haches et un chariot de guerre.
L'autre composante de l'armée est bien évidemment la cavalerie, en utilisant environ 2/3 d'archers à cheval pour 1/3 de chevaliers. Les archers à cheval ont un prix de revient assez élevé. Ils sont fragiles, tirent à courte portée, mais utilisés en masse, ils peuvent résister à pas mal d'ennemi ou enfoncer des infanteries ou cavaleries de faible valeur et laisser aux chevaliers la tâche d'attaquer des cibles plus dures. Je place généralement les archers à cheval devant, et les chevaliers en soutien derrière, le plus dur étant de conserver une faible distance entre les deux pour qu'un éventuel ennemi, ayant enfoncé les archers à cheval, devienne une proie facile pour les chevaliers lors de la charge par initiative qui s'ensuivra.
Enfin, une dernière unité que je prends systématiquement principalement pour le fun, c'est l'unité d'ours qui parfois se révèle inutile, parfois fracassante. C'est très aléatoire, mais cela crée quand même une menace que l'ennemi ne peut pas ignorer. Par contre, si elle est engagée au combat, il faut s'attendre à la voir disparaître des les premiers combats.

En définitive, si je pense que, bien utilisée, chaque unité a sa raison d'être dans cette armée, j'organise principalement l'armée en vue d'un équilibre optimal mais aussi en fonction de ce que je pense être une représentation réaliste de l'armée, à savoir l'armée des steppes sédentarisée avec une quantité équilibrée entre infanterie et cavalerie, et une majorité d'archers à cheval vis à vis des chevaliers.

JEAN-YVES - ENTENDEZ LES EXIGENCES DU TRIBUN NOIR


Jean-Yves Troffigué
Je voulais une armée rapide et relativement costaud d'où l'importance de la cavalerie dans mes choix. Je voulais aussi tester ce que valaient les chars du chaos d'où leur présence dans l'armée. Enfin je voulais une infanterie solide.
J'ai donc choisi la composition d'armée suivante : une général, deux héros, deux sorciers sur dragon.
Ensuite j'ai pris l'infanterie minimale obligatoire pour 2000 points à

savoir: 2 unités de guerriers du chaos et 2 unités de maraudeurs.
Je les ai épaulés par 2 unités d'ogres qui sont parmi les troupes de choc que je préfère. Malheureusement la liste n'en autorise qu'un choix par tranche de 1000 points, je n'ai donc pu en prendre que deux unités.
Pour l'autre brigade d'infanterie j'ai du compléter par des trolls pour avoir une force de frappe équivalente malgré le malus de commandement qu'ils imposent.
Ensuite j'ai pris toute la cavalerie dont je disposais à savoir: deux unités de chevaliers, 2 unités de chars, 4 unités de cavaliers maraudeurs et 2 unités de chiens du Chaos.
Pour terminer j'ai pris un choix de harpies ce qui me montait au nombre d'unités respectable de 19 soit un BP de 10. Pas mal pour du chaos.
J'ai organisé le tout en brigades à peu près homogènes pour mes deux légions : celle de Khorne (dominante rouge) et celle de Tzeentch (dominante bleue).
Il y avait donc des brigades organisées ainsi :
Infanterie de Khorne : 1 unité de guerriers du chaos soutenue par 1 unité de maraudeurs, le tout encadré par 2 unités d'ogres.
Infanterie de Tzeentch : 1 unités de guerriers du chaos soutenue par 1 unité de maraudeurs, le tout encadré par 2 unités de trolls.
Cavalerie de Khorne : 1 unité de chevaliers et 1 unité de chars encadrées par deux unités de cavaliers maraudeurs.
A l'extrémité de l'aile, en unité indépendante, une unité de chiens du chaos.
Cavalerie de Tzeentch: même composition.

La légion de Khorne occupait le flanc droit, la légion de Tzeentch occupait le flanc gauche. Enfin, en retrait et au centre était l'unité de harpies prête à intervenir là où ce serait nécessaire sur la table.
Chaque légion était commandée par des personnages inféodés à leurs dieux sauf l'extrême droite qui était commandée par un sorcier sur dragon. Les personnages à pied commandaient l'infanterie, les personnages sur monture la cavalerie.
Le général commandait l'infanterie de tzeentch pour lui faire bénéficier de son meilleur commandement ainsi que les harpies.

 

LES FORCES DE KISLEV


Tzarine
Anneau de Sorcellerie
180 points
3 Héros
240 points
1 Héros
Epée de Puissance
Ours
100 points
Chaman Kislévite
45 points
Chaman Kislévite
Bâton d'Envoutement
75 points
4 unités de Porte-Haches
180 points
6 unités d'Archers
330 points
2 unités d'Ours
170 points
6 unités d'Archers à Cheval
480 points
4 unités de Chevaliers
440 points
2 Chariots de Guerre
260 points
2500 points, Point de Rupture : 12

LES HORDES DU CHAOS


Aardvark Archaonsonn " L'Illuminé des Ténèbres"
125 points
2 Héros - Günther Lotharsonn et Lothar Aardvarksonn
160 points
Sorcier - Thorwald Aardvarksonn " le Favori de Tzeentch "
Epée de Puissance
Dragon
200 points
Sorcier - Wielfried Lotharsonn
90 points
2 unités de Guerriers du Chaos
300 points
2 unités de Maraudeurs
120 points
2 unités de Trolls
220 points
2 unités d'Ogres
210 points
2 unités de Chevaliers du Chaos
400 points
4 unités de Cavaliers Maraudeurs
360 points
2 unités de Chiens du Chaos
60 points
2 unités de Chars du Chaos
190 points
1 unité de Harpies
65 points
2500 points, Point de Rupture : 10

Les deux armées se firent face dans une zone rurale, avec, du côté d'où venait le Chaos (vue du côté du Chaos), un champ labouré bordé de haies sur la gauche, une forêt et une zone rocailleuse au centre, et une colline douce sur la droite.Du côté de l'armée Kislévite (vue du côté Kislévite) se trouvaient une grande broussaille à droite et une autre colline douce à gauche.

Aardvark avait déployé son armée de la manière suivante :
Sur l'aile gauche, la division de cavalerie de Tzeentch se trouvait juste derrière le champ à savoir : une bande de chiens, deux escadrons de cavaliers maraudeurs encadrant un escadron de chevaliers du Chaos et à droite un escadron de chars dans une zone qui évitait le champ (impraticable pour les chars a cause de la clôture l'entourant mais pas pour les autres troupes montées).
Un peu à droite, on trouvait une brigade d'infanterie lourde composée d'un régiment de guerriers du Chaos soutenu par un régiment de maraudeurs lui-même encadré par deux régiments de trolls, le tout en grande partie dans la forêt centrale et placé sous le commandement du Général qui laissa le soin aux deux sorciers de commander la cavalerie de Tzeentch et les harpies qui étaient juste derrière le bois.
A droite du bois, la seconde brigade d'infanterie lourde, sous le commandement d'un puissant héros de Khorne, était composée de la même

Les archers à cheval Kislévites se préparent à l'assaut!
manière que son homologue, les ogres remplaçant les trolls.
Enfin, sur l'aile droite et derrière la colline, se trouvait l'autre division de cavalerie, identique à la première et disposée de manière symétrique.
Coté kislévite, l'armée s'était déployée avec une aile droite composée de deux brigades mixtes d'infanterie (archers et porte-haches) encadrées chacune par un chariot de guerre, le tout devant deux régiments d'archers et les deux bandes d'ours, et une aile gauche composée de tous les archers a cheval au premier rang, et tous les chevaliers au second.
La bataille fut lancée par la tzarine car elle avait pour devoir de percer les défenses adverses.

 

Tour 1


Les Kislévites avancèrent un peu et déployèrent leur seconde ligne de cavalerie dans le prolongement de la première pour combler le trou qui existait sur l'aile gauche face à la cavalerie du Chaos dévouée à Khorne. Une brigade d'infanterie se plaça sur la gauche de la zone broussailleuse flanquée d'un chariot de guerre, tandis que l'autre décidait de faire du zèle (gaffe n°6) et fonça vers l'ennemi, dépassant l'objectif qui était de tenir la broussaille aux cotés de la première brigade.
Il n'y eut aucun tir car les troupes chaotiques étaient trop loin. L'escadron des chars fantômes de Tzeentch vit une partie de ses effectifs congelés par un sort de Freeze (perte d'un socle), l'autre magicien et la tzarine échouant dans leurs incantations (les autres Freeze ratent, dont celui lancé par l'Anneau de Sorcellerie).

Les hordes de Khorne avancent vers l'ennemi...
Le Chaos fit avancer doucement ses lignes de façon à se placer hors de portée de charge par initiative tout en restant hors des terrains difficiles qu'il venait de traverser sur l'aile gauche. L'infanterie encadrée des trolls, et malgré la présence de la foret, réussit à faire deux mouvements qui l'amenèrent en lisière de forêt, prête à charger les troupes montées ennemies. L'autre brigade d'infanterie, celle avec les ogres, se positionna dans la rocaille à hauteur de ses frères de bataille.
Par contre, à l'exception d'un ordre pour bouger une partie de la cavalerie de Khorne composée d'une unité de chars et d'une unité de cavaliers maraudeurs, le héros de Khorne en charge de l'aile droite fut inactif.

 

Tour 2


L'armée Kislévite fit peu de mouvements, avança un peu, positionna le gros de son infanterie dans la broussaille, et fit reculer l'infanterie un peu impétueuse.
Elle commença à tirer mais sans grande efficacité.

Le Chaos, ayant une brigade de cavalerie disloquée suite à des reculs et confusion dus à la magie ennemie, fit charger par initiative les chevaliers élus de Tzeentch et une unité de chiens du chaos. Les chars fantômes de Tzeentch se repositionnèrent un peu plus en avant, prêts à charger une unité d'infanterie Kislévite disposée en biais. Pendant ce temps, les harpies se posèrent derrière la brigade d'infanterie afin d'assurer la destruction de celle ci en cas de recul.
Les chevaliers de Tzeentch aidés du sorcier sur dragon détruisirent ainsi au premier choc deux unités de fantassins de Kislev sans la moindre égratignure. Les chiens en entamèrent une autre mais durent rompre le combat et se repositionner.
Les deux brigades d'infanterie refusèrent d'avancer. Une unité de chevaliers du Chaos (de Khorne cette fois), aidée du héros, chargea de face le flanc gauche de la ligne de chevaliers kislévites (grâce à la distance de charge extrême, elle ne contacta que deux socles de chevaliers et donc ne contacta pas l'autre unité adjacente). Apres de durs combats, les chevaliers du Chaos exterminèrent les chevaliers Kislévites mais non sans subir quelques pertes (un socle). Ils se repositionnèrent sur une colline douce menaçant ainsi le flanc de la cavalerie Kislévite.


La bataille fait rage!

Tour 3


Les Kislévites réagirent en présentant leur front - et non plus leur flanc - aux troupes montées du Chaos sur leur flanc droit. La brigade d'infanterie de Tzeentch vit ses guerriers devenir confus suite à un tir, ce qui bloqua toute la brigade. Les chevaliers du Chaos subirent un tir d'archers de front et de flanc, perdant un socle. Les ours chargèrent par initiative les harpies de dos et de flanc et les pulvérisèrent avec de faibles pertes. Ils en profitent pour prendre ces mêmes chevaliers du Chaos de flanc, intégrant aussi le sorcier sur dragon, qui, grâce a un Chill bien prévoyant, perdirent un premier round et un socle, gagnèrent le second avec des pertes, puis éliminèrent les ours (une seule bande) au prix de leur destruction ainsi que celle du sorcier sur Dragon (NdR: Les Kislévites ont sacrifié une unité de 85 points contre deux unites d'un prix total de 465 points. Pas mal, c'est rare de voir ça, surtout avec des ours qui sont très fragiles. On en redemande, des échanges comme ça). L'autre unité d'ours s'en sort intacte et arrête le combat après la destructions des harpies (plus de cible en vue).
Sur la gauche kislévite, la riposte ne se fit pas non plus attendre, et les chevaliers du Chaos de Khorne, fêtant leur victoire, furent pris de flanc par des chevaliers kislévites soutenus par un héros monté sur ours. Leur destruction fut sans appel au prix d'un socle de chevaliers kislévite. Plus à gauche, une autre unité de chevaliers kislévites chargea une brigade composée d'un escadron de cavaliers maraudeurs soutenu par des chiens du Chaos. Les chevaliers perdirent deux socles, mais éliminèrent les
Les cavaliers maraudeurs de Tzeentch chargent les archers Kislévites
deux unités. Le Chaos venait de perdre ses meilleures troupes montées, plus deux personnages très importants ce qui devait ralentir considérablement leurs opérations.Du côté de Tzeench, les chiens du Chaos contre-chargèrent de l'infanterie en terrain broussailleux mais furent repoussés. Des maraudeurs et des chars chargèrent des archers en terrain dégagé, ce qui entraîna la destruction des archers.

Tour 4


Le tir des troupes kislévites fut plutôt efficace, éliminant de nombreux chars. La bande d'ours encore intacte chargea les chiens du Chaos de Tzeench et les éliminèrent, mais en ressortirent très affaiblis.

Au centre, la brigade d'infanterie de Tzeench, à savoir les guerriers, soutenus par les maraudeurs et accompagnés des trolls, chargea une ligne d'archers à cheval et un chariot de guerre qui s'étaient préparés à les recevoir. L'autre brigade d'infanterie, celle de Khorne, avança en couverture, prête à une charge par initiative. Ce choc fut brutal mais bref car les guerriers soutenus subirent plusieurs pertes face aux archers à cheval, sans toutefois détruire une seule unité, et ne purent les poursuivre. Les trolls se retrouvèrent englués autour du chariot mais cette noix était bien trop dure même pour les dents d'un troll, et ils finirent par être repoussés.
Sur le flanc droit kislévite, des cavaliers maraudeurs de Tzeench chargèrent des archers dans les broussailles. Les maraudeurs furent repoussés et subirent des pertes mais en infligèrent également.Sur le flanc gauche Kislévite, Les maraudeurs de Khorne survivants chargèrent de face une unité d'archers a cheval encadrée d'une autre et d'un escadron de chevaliers.
Le résultat est là aussi sans appel : les maraudeurs furent détruits et les chevaliers kislévites, intacts, chargèrent le flanc de la brigade d'infanterie de Khorne, roulant sur les ogres. La dixième unité du Chaos fut détruite, mettant fin à la bataille.
La dernière charge du Chaos


Résultat final


Le Chaos dérouta après avoir perdu 10 unités et 2 personnages.
En contre-partie, Kislev ne perdit aucun personnage et mais 6 unités complètes, et 4 unités furent réduites de moitié.

Pertes du Chaos : 1275
Pertes de Kislev : 575


Les derniers cavaliers Kislevites disparaissaient à l'horizon.
Le Tribun Noir contempla longuement le champ de bataille où les harpies achevaient les derniers blessés.
Les Kislevites s'étaient battus avec une rare violence, pensa le champion du Chaos, certains de ses guerriers avaient rapportés qu'un chargement de caisses avait été particulièrement protégé durant les combats.
Que cherchaient-ils à faire sortir?
Les Seigneurs de Guerre devaient être avertis que les Races Civilisées tentaient un dernier coup d'éclat!

 

   
GW, tous droits réservés...