Warmaster

Retour au sommaire

 
Joutes - Frères de l'Apocalypse
 


CHAPITRE I
Venant de la Baie des Crocs et des Terres du Nord, les hordes des Frères de l'Apocalypse entrèrent en Kazad Lok.


Chapitre I

Au nord-est, après avoir surmonté de nombreux obstacles, les armées de Pustul' progressaient dans les Marais de la Désolation. C'étaient les troupes du champion de Slaanesh N'Peace qui formaient l'avant-garde de la horde avec la ferme intention de semer la désolation et la destruction partout dans la région. Mais les défenseurs de Kazad Lok ne comptaient pas laisser les hordes du Chaos ravager Kazad Lok sans leur opposer la moindre résistance. Le général Neusergmann avait été chargé par le gouverneur de Wielstadt de harceler les forces ennemies pour les ralentir et laisser le plus de temps possible pour organiser la défense des cités. Le fier général impérial avait ainsi décidé d'intercepter les serviteurs de Pustul' le plus au nord possible et c'est pourquoi son armée s'était déployée dans les marais pour couper le chemin de l'ennemi.
La fière cavalerie impériale forma sa ligne de bataille, prête à se jeter contre les créatures impies du Chaos mais N'Peace brandit alors un antique artefact de pouvoir qui insuffla une énergie malsaine à ses troupes. Chevaliers, Maraudeurs montés et Chiens du Chaos s'élancèrent avec une rapidité surnaturelle et balayèrent la cavalerie impériale. Sans l'appui de la fine fleur de ses chevaliers, l'armée de Neusergmann fut rapidement submergée et le général impérial dut se résoudre à battre en retraite. La progression des forces de Pustul' vers Wielstadt pouvait continuer.

Bataille opposant le Chaos de NoPeace à l'Empire de Serge.
Victoire du Chaos 925 points contre 500 points.



Serge défie NoPeace

















Au nord-ouest, des légions de démons placées sous le commandement de Caym ouvraient la voie aux armées de Miasm'. Nul humain n'osait risquer son âme face à ces monstres venus du Warp. Mais ce ne fut pas un humain qui se dressa contre eux ! Agissant sous les ordres de Vlad von Carstein, le vampire von Zarovich avait traversé la région de Kazad Lok à la tête d'une puissante armée de ses serviteurs afin de s'opposer aux desseins du Chaos. Ainsi commença une bataille cauchemardesque pour la petite garnison humaine de la tour fortifiée au pied de laquelle les morts luttèrent contre les démons. Les combats furent indécis pendant un long moment jusqu'à ce que les Chevaliers Noirs de von Zarovich chargent la cavalerie démoniaque. Renforcés par la sinistre magie du vampire, les morts-vivants piétinèrent les démons et les renvoyèrent dans le Warp. Caym fut obligé d'ordonner à ses légions de battre en retraite sous les ricanements de von Zarovitch mais pour le démon ce n'était qu'une question de temps avant son retour avec des forces encore plus nombreuses...

Bataille opposant les Légions Démoniaques d'Olrick aux Comtes-Vampires de Daviddu38.
Victoire des Comtes-Vampires 597 points contre 240 points.



Olrick affronte Daviddu38






























Peu de temps avant l'invasion de Kazad Lok par les Frères de l'Apocalypse, le vizir al bob'bob avait été chargé par Sébastien de la Fouche, duc de Bel Port, de récupérer le Bâton de Jade, un artefact pouvant jouer un rôle dans la défense de la cité. Dans les Marais de la Désolation, les Arabiens avaient assisté à l'ouverture d'un portail magique par le Prêtre-Mage Slann Azka qui apportait le Bâton de Jade depuis la lointaine Lustrie. Une grande bataille eut lieu autour du portail car la puissance magique de l'artefact avait également attiré les ennemis de Kazad Lok.
Depuis lors al bob'bob et ses mercenaires arabiens fuyaient devant les légions de morts-vivants envoyées par l'Emissaire pour l'empêcher d'apporter son précieux chargement à Bel Port. Le vizir tenta de tromper la vigilance de ses poursuivants en empruntant d'antiques routes souterraines autrefois utilisées par les Nains de Kazad Lok mais la ruse fut éventée par le Roi des Tombes Fredhotep IV dont les prêtres-liches n'avaient qu'à suivre la piste magique de l'artefact.
Ainsi al bob'bob dut se résoudre à arrêter sa fuite pour faire face à ses ennemis et bientôt le fracas de la bataille emplit les grottes géantes s'étendant sous les Montagnes de la Roche Noire.
Le vizir ne voulait pas laisser les combats s'éterniser ainsi lança-t-il des assauts coordonnés sur les deux flancs de l'armée des morts-vivants. Mais rapidement ses troupes ralentirent sous les tirs des archers de Khemri et des redoutables catapultes à crânes. L'affrontement tourna rapidement en un combat indécis et ni al bob'bob ni Fredhotep IV ne pouvait en deviner la conclusion.
Ne pouvant prendre le risque de voir le Bâton de Jade tomber entre les mains du Roi des Tombes, le vizir décida de confier l'artefact à une petite troupe composée de ses gardes personnels afin qu'elle quitte rapidement le champ de bataille tandis que le reste de l'armée rompait le combat pour attirer les morts-vivants sur une fausse piste.
Ainsi se perdit le Bâton de Jade dans les entrailles de Kazad Lok...

Bataille opposant les Arabiens de bob_bob aux Morts-Vivants de Khemri de Magnus.
Egalité 495 points pour les Arabiens contre 485 points pour Khemri.



bob_bob fait face à Magnus
























Le Chaos et ses alliés n'étaient pas le seul danger menaçant Kazad Lok. Au sud des Montagnes de la Roche Noire se dressait une immonde idole dédiée à Gork (ou à Mork qui peut bien savoir). C'était là le point de ralliement des tribus d'orques et de gobelins qui avaient été dispersées lors des premiers assauts du Chaos plusieurs mois avant la guerre de l'Arche des Lamentations. Mais sentant ses forces lui revenir, Morglock le Sauvage avait désigné l'un de ses meilleurs lieutenants, un grand orque noir connu sous le nom de Chamsnik, pour unifier les tribus et profiter du désordre causé par les Frères de l'Apocalypse pour lancer des raids dans toute la région.
Malheureusement pour les peaux-vertes, leur rassemblement fut repéré par les éclaireurs sur pégase de l'ost du baron de la Pierre. Le fier chevalier Bretonnien battait la campagne à la recherche de la dépouille du fils du du Duc de Bel Port tué en Bretonnie et qu'une caravane arabienne devait ramener à son père. Malheureusement les mercenaires arabiens avaient croisé le chemin des hordes de Pustul', le chevalier protecteur du corps de Tristan de la Fouche n'eut que le temps de se cacher dans les terres sauvages pour éviter la capture.
Malgré sa quête, de la Pierre détourna son armée pour courir sus aux orques. Certainement sous l'influence de l'idole de Gork, le boss Chamsnik rassembla rapidement ses guerriers pour faire face aux Bretonniens. Avide d'en découdre il lança ses chevaucheurs de sangliers contre l'infanterie humaine, balayant des dizaines de malheureux archers dans une charge meurtrière. Mais la témérité de l'orque noir avait placé sa cavalerie lourde à portée des chevaliers du royaume qui chargèrent en criant leurs prières à la Dame du Lac. Le choc fut terrible et la ferveur des chevaliers l'emporta sur la sauvagerie des orques qui furent massacrés. Le Baron de la Pierre n'eut plus qu'à pousser son avantage pour remporter une grande victoire sur les orques et les gobelins qui s'enfuirent devant la fureur des Bretonniens.

Bataille opposant les Bretonniens de Pierre aux Orques & Gobelins de Chamsnik.
Victoire des Bretonniens 1105 points contre 370 points.



Mercos (au centre) assiste à la bataille opposant Chmasnik à Pierre











La Balance du DestinAprès une première série d'affrontements, les défenseurs de Kazad Lok pouvaient se permettre de respirer. Même si les hordes de Pustul' n'avaient pas été ralenties par l'intervention des armées impériales et si le Bâton de Jade était perdu pour tout le monde dans les souterrains de Kazad Lok, l'intervention inattendue du vampire von Zarovitch avait considérablement ralenti les légions de Miasm'. Mieux encore les chevaliers Bretonniens avaient en partie neutralisé la menace des tribus d'orques et de gobelins.

Mais la guerre ne faisait que commencer et le malheur n'allait pas tarder à s'abattre sur les hommes de Bel Port et de Wielstadt.