Warmaster

Retour au sommaire

 
Joutes - Frères de l'Apocalypse
 


CHAPITRE II
Malgré une défense acharnée des hommes de Kazad Lok, les hordes du Chaos progressent vers le sud.


Chapitre II

A la frontière sud des Marais de la Désolation, l'avant-garde des armées de Pustul' placée sous les ordres du champion du Chaos M'rkos se heurta à un nouvel obstacle. Des centaines de squelettes et de zombies lui barraient le passage. Grâce à la puissance de sa magie, le comte-vampire von Zarovich avait en effet volé d'Est en Ouest pour continuer à soutenir discrètement les défenseurs de Wielstadt et Bel Port. Des siècles de combat sous les ordres de Vlad von Carstein avaient aguerri le vampire et lorsque l'ennemi se présenta à lui il resserra sa ligne de bataille et manœuvra sans laisser la moindre faille dans son dispositif. M'rkos, malgré sa haine pour le vampire, ne put s'empêcher de l'admirer... et de le craindre un peu. De fait le champion se montra d'une prudence inhabituelle : il ordonna à ses troupes de former un carré et refusa de lancer le premier assaut. Ce scénario inédit n'avait que des avantages pour von Zarovitch qui cherchait juste à faire perdre du temps au Chaos. Il entretint ainsi ce statu quo pendant des heures avant de finir par battre en retraite lorsque ses éclaireurs l'informèrent de l'arrivée du reste de la horde de Pustul'. C'est ainsi que se termina la Bataille sans Combat...

Bataille opposant le Chaos de Mercos aux Comtes-Vampires de Daviddu38.
Egalité 0 à 0



Daviddu38 et Mercos s'affrontent dans une curieuse bataille


















Plus loin à l'ouest, le démon Caym ouvrait la voie aux hordes de Miasm'. Il enrageait d'avoir été tenu en échec par les morts-vivants et il forçait l'allure pour rattraper son retard. Mais les légions démoniaques n'étaient pas les seules armées en marche vers Bel Port. Après la bataille souterraine contre le Roi des Tombes Fredhotep IV, le vizir al bob'bob et ses mercenaires battaient en retraite vers la cité Bretonnienne. Le vizir avait perdu la trace du Bâton de Jade dans les combats et savoir que les morts-vivants n'avaient pas non plus capturé l'artefact n'était qu'une piètre consolation. Ainsi lorsque les éclaireurs sur tapis volants lui annoncèrent avoir repéré les serviteurs de Miasm', il n'hésita pas une seconde. Il valait mieux revenir à Bel Port avec quelques têtes de démons en présent pour le Duc.
Et tout sembla bien se dérouler pour les Arabiens dont les troupes avancèrent sans hésitation alors que les démons piétinaient sur place. Cavalerie et éléphants en tête, les mercenaires se jetèrent contre les lignes hâtivement mises en place par Caym, surpris de voir des humains manoeuvrer aussi rapidement. Mais ces derniers perdirent vite de leur superbe, ce n'étaient pas de simples squelettes qu'ils affrontaient mais des démons assoiffés de sang et d'âmes ! Petit à petit les pertes s'accumulèrent et les Arabiens perdirent du terrain face à la sauvagerie de leurs ennemis. Puis la panique germa dans le cœur des guerriers du désert et la débandade commença. Al bob'bob dut renoncer à ses trophées et il ordonna une nouvelle fois de battre en retraite vers le sud.

Bataille opposant les Légions Démoniaque d'Olrick aux Arabiens de bob_bob.
Victoire des Légions Démoniaques 850 contre 585 points.



Olrick tente de contenir l'impétuosité de bob_bob




























Même si le roi des tombes Fredhotep IV avait échoué à s'emparer du Bâton de Jade, L'Emissaire décida de l'envoyer au Nord-Ouest, à la Baie des Crocs où se dressaient les ruines d'une ancienne citadelle elfique, la Forteresse Etoilée. Il était en effet dit que les Elfes avaient eu connaissance de l'existence du Portail caché dans les Marais de la Désolation et qui avait permis au Prêtre Mage Azka de Lustrie d'apporter l'antique artefact en Kazad Lok. L'Emissaire pensait en effet que dans les ruines elfiques pouvaient se cacher des informations qui lui permettraient de prendre le contrôle du Portail et ainsi d'apporter un atout décisif à ses alliés et lui dans leur guerre contre Bel Port et Wielstadt.
Mais une armée de morts-vivants de Khemri n'est pas une chose qui passe inaperçue et dans sa quête de la dépouille du fils du Duc de Bel Port, le baron de la Pierre eut vent des activités du Roi des Tombes. Il poussa son ost vers le nord à la recherche des morts-vivants et il finit par les débusquer alors qu'ils fouillaient les ruines elfiques.
Malheureusement pour eux, les chevaliers Bretonniens étaient épuisés par leurs combats contre les peaux-vertes et leur voyage vers la Baie des Crocs. Ils lancèrent leur charge principale tardivement ce qui permit au roi Fredhotep IV de contre-attaquer avec ses légions de chars et de renverser le cours de la bataille. Conscient qu'il devait vivre pour servir son Duc et défendre Bel Port, le baron de la Pierre fut obligé de mettre fin aux combats et de battre en retraite...

Bataille opposant les morts-vivants de Khmeri de Magnus aux Bretonniens de Pierre.
Victoire de Khemri 550 contre 500 points.



Pierre défie Magnus









Bien qu'ayant été durement éprouvés par les Bretonniens, les tribus d'Orques et de Gobelins réunies par le boss Chamsnik restaient une menace conséquente pour Kazad Lok. Le lieutenant de Morglock le Sauvage, qui avait soif de vengeance, décida de lancer un raid contre le petit village de Heilig réputé dans la région pour sa chapelle de Sigmar où l'on dit que plusieurs miracles eurent lieu. Cette cible était cependant trop évidente car lorsque les peaux-vertes arrivèrent en vue du bourg, ils découvrirent que l'armée impériale du général Neusergmann était déjà prête à les accueillir. En ces temps de désolation et de désespoir, Wielstadt ne pouvait se permettre de laisser un symbole comme la chapelle de Sigmar être dévastée par des barbares.
Les deux armées s'élancèrent l'une contre l'autre et c'est au pied de la colline où se dressait la chapelle que les chevaliers impériaux s’abattirent sur les chevaucheurs de sangliers orques. La charge impériale emporta tout sur son passage et la horde de peaux-vertes fut bien près d'être balayée. Mais Gork et Mork n'avaient pas abandonné leurs enfants, ils gonflèrent d'énergie les chamans Orques et les chamans Gobelins qui brisèrent la percée impériale par leur magie sauvage. La bataille dégénéra alors en une multitude de combats isolés et à la fin du jour chacune des deux armées fut obligée de battre en retraite.
Ainsi la nuit venue, la chapelle de Sigmar se dressait intacte sur sa colline mais l'incendie du petit village de Heilig illuminait l'obscurité...

Bataille opposant les Orques & Gobelins de Chamsnik à l'Empire de Serge.
Egalité 680 points (Orques & Gobelins) contre 690 points (Empire).



Face à face entre Chamsnik et Fred




























La Balance du DestinTrop occupés à contenir des menaces internes, les défenseurs de Kazad Lok avaient relaché la pression sur les hordes des Frères de l'Apocalypse. Bien que légèrement retardées par les machinations de l'envoyé de von Carstein, les armées de Miasm' et Pustul' se rapprochaient toujours plus de Bel Port et Wielstadt...