Warmaster

Retour au sommaire

 
Joutes - D'Acier et de Malepierre
 

LE DESTIN DE LA FORTERESSE NAINE
Depuis sa fondation peu après la Guerre de la Barbe, la forteresse Naine Kazad Lok fut la protectrice de la région à laquelle elle a donné son nom. Les Nains se montrèrent bienveillants avec les Hommes qui vinrent y fonder les cités de Belport et de Wielstadt et ils échangèrent avec eux des serments d'alliance même si leurs relations ne furent pas toujours toujours pacifiques.

Après la Guerre de l'Arche des Lamentations et la trahison d'une partie des armées de Wielstadt, corrompues par les Puissances de la Ruine, le jeune Roi Tanagor décida d'isoler la forteresse. Ses conseillers les plus influents croyaient en effet que l'antique stratégie des Nains pour survivre aux tempêtes du Chaos fonctionnerait à nouveau.

Mais l'invasion de la région par les Frères de l'Apocalypse et la découverte du Bâton de Jade dans les sous-sols de la forteresse devaient changer l'opinion du roi. Tanagor comprit finalement que la Fin des Temps était arrivée et que les Nains ne pouvaient pas échapper à leur destin en restant cachés comme des pleutres. Il ordonna la réouverture des portes de Kazad Lok et le rassemblement de ses armées.

C'était une ère de dangers qui s'ouvrait dès lors pour la forteresse. Ses ennemis étaient puissants et, même si le Bâton de Jade avait quitté ses murs, elle demeurait un objectif à abattre.

Depuis les ruines de Wielstadt, où il avait établi son camp de base, Vytor le Corrompu avait ordonné à de puissantes armées de converger vers Kazad Lok et de la détruire...



Lors du Codex Lugdunum 2018 a été joué le destin de la Forteresse Naine de Kazad Lok. Et c'est au long d'une campagne arborescente en 3 actes que les Nains eurent à défendre leur foyer face aux serviteurs du Chaos et aux verminhordes Skavens !





CHAPITRE 1
Tanagor et le vieux général Boltror Croc d'Ours n'avaient pas l'intention de se cacher derrière les épaisses murailles de Kazad Lok pour y subir un siège. Une armée fut envoyée sur la grande route pour en interdire le passage aux forces du Chaos mais une horde de Slaanesh y était déjà engagée lorsque les Nains arrivèrent sur place.
Plusieurs régiments de guerriers Nains se déployèrent sur la route et opposèrent un mur de boucliers infranchissable aux chars de Slaanesh. Epaulés par des Tueurs qui interceptèrent les harpies chargées de les attaquer lâchement par l'arrière, les guerriers purent tenir leurs positions tout au long de la bataille.
Mais le champion de Slaanesh avait plus d'un tour dans son sac, le reste de sa cavalerie prit les Nains de vitesse sur leur flanc gauche et effectua une percée. La manoeuvre faillit échouer car l'artillerie de Kazad Lok manoeuvra rapidement pour les prendre pour cible. Malheureusement cela fut insuffisant pour bloquer les serviteurs des Puissances de la Ruine qui parvinrent à quitter le champ de bataille et ainsi à s'infiltrer dans le territoire de la forteresse.


Les Nains de Magnus tentent de faire barrage aux adorateurs de Slaanesh de Nopeace
Scénario : La Libération de Karbutzal


















CHAPITRE 2
Les hordes du Chaos attaquaient partout dans les Montagnes de la Roche Noire menaçant de déborder les défenses Naines. Près d'un village humain abandonné, une Légion Démoniaque défia l'une des armées de la forteresse. Mais les démons avaient sous-estimé la hargne des Nains dont l'artillerie les décima avant que les régiments de guerriers ne se lancent à l'assaut. Pendant un temps le démon majeur à la tête des forces démoniaques crut que les Nains allaient prendre le dessus mais c'était la Fin des Temps et l'avènement du Chaos. Petit à petit les démons cessèrent de reculer et commencèrent à repousser les Nains. Malgré la résistance désespérées des guerriers de la forteresse et les contre-attaques des rangers, la cavalerie démoniaque parvint à briser la ligne de bataille ennemie et le général Nain dut se résoudre à battre en retraite.



Les Légions Démoniaques d'Olrick défient les Nains de Magnus







CHAPITRE 3
La situation était désespérée pour les Nains dont les armées n'avaient pas réussi à stopper l'avancée des hordes du Chaos. Et c'était le pire de leurs ennemis qui se présentait maintenant sur le chemin de la Porte Principale de la forteresse de Kazad Lok. Le clan Rilk avait rassemblé une puissante verminhorde pour lancer ce qui devait être l'assault ultime contre les Nains.
Le roi Tanagor avait rassemblé sa dernière armée devant la forteresse afin d'interdire aux Skavens le passage du gouffre la protégeant. Mais l'attaque des hommes-rats étaient menée par pas moins de deux roues infernales qui, malgré une résistance acharnée, s'emparèrent du pont traversant le gouffre. Cependant, malgré cette petite victoire, le clan Rilk n'avait pas réussi à prendre pied de l'autre côté du gouffre et les Nains pensaient avoir sauvé, pour un temps, leur foyer.
Malheureusement l'attaque du pont n'était qu'une diversion. Pendant que les combats se concentraient autour du gouffre, les Skavens fouillaient les ruines à proximité à la recherche d'un passage oublié menant à la forteresse. Dans le même temps, une partie de la verminhorde prenait d'assaut une petite tour Naine fortifiée qui gardait un autre passage vers Kazad Lok.
Au final, les hommes-rats parvinrent à s'infiltrer discrètement dans la forteresse et à en ouvrir les portes. La dernière armée naine fut prise entre deux feux et anéantie...


La dernière ligne de défense Naine de Magnus doit tenir face aux Skavens de Daviddu38
Scénario : La Chute d'Eisberg









EPILOGUE
La forteresse Naine de Kazad Lok est tombée. L'antique place-forte fondée par Balgor le Borgne peu après la Guerre de la Barbe est devenue l'antre des Skavens du clan Rilk.
A la tête de la garde royale, le roi Tanagor et son fidèle général, Boltror Croc d'Ours, ont mené leur dernier baroud d'honneur dans la salle du trône, résistant aux hordes Skavens le temps qu'évacuent les survivants de la forteresse.
Sous la direction de Fredyll le Jeune, les derniers Nains de Kazad Lok ont rejoint Belport. C'est là qu'ils attendront leur destin en compagnie de leurs alliés humains.