Warmaster

Retour au sommaire

 
Joutes - D'Acier et de Malepierre
 

LE CHOIX DE MORGLOCK LE SAUVAGE
Depuis toujours Morglock le Sauvage avait été le fléau de Kazad Lok ! Mais avec la Fin des Temps et l'avènement du Chaos, les peaux-vertes furent repoussées et le seigneur de guerre orque comprit que la conquête de la région était en train de lui échapper.

Il était cependant temps pour Morglock de choisir son camp. Il hésitait entre plier le genou devant les Puissances de la Ruine qui lui avaient volé sa guerre ou s'allier à ses ennemis de toujours, les Hommes et les Nains de Kazad Lok, pour repousser le Chaos.

Sur les conseils de son âme damnée, le chaman gobelin Danse avec les Squigs, le seigneur de guerre avait décidé de tester la valeur des forces de l'Ordre en lançant une série de raids contre leurs positions. Si ses attaques étaient repoussées alors l'Ordre aurait démontré être un allié digne de ce nom (pour un temps du moins). Sinon mieux vaudrait prêter allégeance au Chaos...



Le Codex Lugdunum 2018 fut l'heure du choix pour Morglock le Sauvage. Les raids lancés par le seigneur de guerre orque ont fait l'objet d'une campagne arborescente pour lui permettre de choisir qui de l'Ordre ou du Chaos il rejoindrait pour la Fin des Temps !





CHAPITRE 1
La première décision de Morglock, sur les conseils avisés de Danse avec les Squigs, fut de construire un fort sur le passage de l'une des dernières routes commerciales fréquentées par les armées des hommes. La chose fut faite en quelques jours, à la manière orque, et la route se retrouva ainsi barrée.
La première victime à tomber dans le piège fut un convoi de vivres escorté par des mercenaires arabiens. En cette époque mouvementée, ces derniers furent à peine surpris de trouver une telle construction sur leur chemin et ils se mirent rapidement en ordre de bataille.
Les cavaleries des deux camps se lancèrent l'une contre l'autre dans un grand choc de lances et de boucliers qui tourna à l'avantage des peaux-vertes. Leur flanc découvert, les Arabiens se trouvèrent en position de faiblesse et la charge de la garde personnelle du vizir contre le géant ennemi ne permit pas de rétablir la situation.
Les Arabiens furent obligés de battre en retraite en laissant leur convoi derrière eux...


Les Orques & Gobelins d'Uruk attaquent le convoi Arabien de bob_bob
























L'Ordre a manqué une occasion de briller aux yeux de Morglock le Sauvage
qui pourrait se laisser tenter par une alliance avec le Chaos...

CHAPITRE 2
La cible suivante de Morglock le Sauvage fut un petit village des hommes perdu dans les Marais de la Désolation. Le seigneur de guerre fut cependant surpris de voir un comte-vampire se dresser contre lui là où il attendait un général impérial ou un noble bretonnien, c'était un envoyé du comte von Heiltse qui combattait pour l'Ordre afin de mieux s'opposer au Chaos. Mais un ennemi à taper restait un ennemi à taper et les peaux-vertes se lancèrent à l'assaut des premières maisons situées en périphérie du village.
Malheureusement pour les orques, il n'était pas si facile d'incendier un bâtiment dans l'environnement saturé d'humidité d'un marais et la Waaagh! perdit un temps précieux. Cela laissa le temps au comte-vampire d'organiser la défense du village lui-même. Des nuées de chauve-souris et des hordes de goules ne cessaient de harceler l'infanterie orque tandis qu'elle essayait d'allumer des incendies. Dans le même temps la cavalerie de Morglock, qui tentait de contourner les morts-vivants s'embourbait et n'avançait pas.
Au final, Morglock fut obligé de reconnaître sa défaite et il ordonna la retraite.


Les Orques & Gobelins d'Uruk lancent un raid
contre un village défendu par les Comtes-Vampires de Rudy740620
Scénario : La Bataille de Grimm sur Revêche
















Les morts-vivants donnent à réfléchir à Morglock le Sauvage,
l'Ordre pourrait finalement bien être un allié valable...

CHAPITRE 3
La région de Kazad Lok étant parcourue par les hordes du Chaos, Belport avait trouvé une solution pour faire voyager ses armées dans une relative sécurité. Elles empruntaient en effet une partie de l'ancien réseau de routes souterraines des Nains. Ces mouvements de troupes n'avaient pas échappé aux clans gobelins à la solde de Morglock le Sauvage ce qui lui offrit une nouvelle cible pour tester l'endurance de l'Ordre. Et ce fut un ost Bretonnien au grand complet qui se trouva ainsi face aux hordes de peaux-vertes.
Les guerriers orques progressèrent vers leurs ennemis sous une pluie de rocs lancée par le trébuchet bretonnien. La progression était d'autant plus difficile que les écuyers de Belport harcelaient les peaux-vertes de leurs tirs et réussirent même à mettre en fuite le géant de Morglock de cette façon.
Pire encore, alors que la cavalerie orque manoeuvrait, les chevaliers Bretonniens se mirent à leur tour en branle et percutèrent leurs ennemis sur le flanc provoquant leur débandade.
C'en était trop pour Morglock qui ordonna à ses troupes de regagner la surface laissant la victoire aux Bretonniens.


Les Bretonniens de Seb Seb affrontent les Orques & Gobelins d'Uruk










Morglock le Sauvage a définitivement abandonné l'idée
de s'allier au Chaos mais il hésite encore à rejoindre l'Ordre

CHAPITRE 4
Quelques jours plus tard, les gobelins chevaucheurs de loups avertirent le seigneur de guerre qu'une grande horde de démons faisait route vers Wielstadt, escortant un précieux chargement (les orques ignoraient tout du Bâton de Jade et n'en avaient cure de toute façon), et qu'une petite force d'Arabiens se préparaient à l'intercepter. Morglock fut impressionné d'apprendre que les mercenaires humains étaient en sous-nombre et qu'ils allaient certainement à une mort certaine. Il décida alors d'envoyer une petite partie de sa Waaagh! pour leur prêter main forte et s'assurer ainsi qu'une alliance avec l'Ordre pouvait être fructueuse.
Bien que surpris, les Arabiens acceptèrent sans hésiter les renforts orques. Ils étaient désespérés et ces alliés de circonstance n'étaient pas plus étrange que les morts-vivants du comte-vampire von Heiltse après tout.
Sans attendre, la cavalerie orque traversa le champ de bataille au grand galop pour charger l'engeance démoniaque. Le choc fut terrible mais les démons réussirent à contenir leurs adversaires. De l'autre côté du champ de bataille, la cavalerie arabienne affrontait son homologue démoniaque et fut défaite. Le flanc de l'armée alliée s'étant effondrée, il ne fallut pas longtemps pour qu'un nouvel assaut du Chaos fasse tomber le centre du dispositif obligeant Arabiens et Orques & Gobelins à battre en retraite.


Les Légions Démoniaques d'Olrick doivent affronter
la coalition des Orques & Gobelins d'Uruk et des Arabiens de bob_bob




















L'Ordre n'a pas réussi à convaincre Morglock le Sauvage
qu'il était un allié valable.
L'Orque Noir gardera son indépendance. WAAAAGH !

EPILOGUE
Après une série de batailles pour jauger l'Ordre, Morglock le Sauvage est déçu. Les armées des Belport se battent bien mais pas assez pour fournir des alliés à la hauteur de la sauvagerie de sa Waaagh ! Il est également hors de question pour le seigneur de guerre de ployer le genou devant Vytor le Corrompu, celui qui lui a volé la victoire sur Kazad Lok.
Qu'il en soit ainsi ! Les orques sont meilleurs lorsqu'ils se battent seuls et pour eux-mêmes. La Waaagh! Morglock gardera son indépendance et la furie des orques submergera aussi bien le Chaos que l'Ordre !